L’ENTREPRISE PARISOLEIL

 

Bonjour,

Je suis, Patrick Brémond, l’heureux co-créateur et directeur de ce lieu qui en est à sa 17ème année !

Quelques mots sur mon parcours pour commencer à faire connaissance, dans le but d’établir des liens avec cette co-création : Jusqu’à mes 40 ans, j’ai été une âme en berne, survivant tant mal que bien.

Et pourtant, j’étais extérieurement « normal », issu d’une famille aisée, bénéficiant d’un environnement de réelles bonnes volontés. Mais, me taraudait, en quasi permanence, la disharmonie que je percevais dans les relations trop inégalitaires, dans certains comportements individuels incompréhensibles (lorsque l’on pense une chose, que l’on en ressent une autre, et que l’on en agit une troisième), dans la société en général (comme par exemple l’absurdité des lois, des règlements).

Ce que je percevais, ou croyais percevoir, était une projection de ma propre disharmonie intérieure, nourrie par une certitude que les choses étaient ce qu’elles étaient. Point ! Cette croyance en une inexorable fatalité me pesait beaucoup.

J’avais un tel besoin vital d’apporter des réponses aux questions existentielles : qui suis-je ?  D’où viens-je ? Qu’ai-je à faire ?

J’ai cherché des réponses chez des philosophes (pas les bons !!!, comme Simone Weil par exemple, dont j’ignorais à l’époque l’extra-ordinaire existence), dans la sociologie (Claude Lévi Strauss, que j’aurais aimé avoir comme père !!!, non non, c’est pas une blague), dans diverses psychothérapies, dans la psychanalyse. Mais je sentais confusément que ces approches pouvaient se « mordre la queue », ou bien être sources d’erreurs, et donc d’illusions, car trop limitatives. Malgré cet état de fait, je reconnais bien volontiers qu’elles ont participées bénéfiquement à ce que je suis devenu.

Quant aux religions, elles me révulsaient toutes, tant je percevais intuitivement leurs mensonges manipulateurs, qui ont, hélas, éloignés, coupés du Ciel tant et tant d’êtres… en sincère quête.

Dans ce noir tableau, il fut une essentielle lumière harmonisante d’espérance et de joie : l’art. Et plus particulièrement la poésie. Puis, le théâtre et l’opéra. Ainsi que la musique et la danse (classiques), la peinture et la sculpture.

J’ai vu des centaines de pièces de théâtre, des dizaines et des dizaines d’opéras (Mozart, Mozart, et Mozart. Ainsi que Donizetti, Wagner, …).

Peu recélaient cette harmonie dont j’avais une telle soif, mais lorsque cela se produisait… Waouh ! J’étais inondé de bonheur… Le bonheur de toucher qu’il exista un Ailleurs d’Harmonie, un « plus Grand que nous, inspiré et inspirateur » », que ces spectacles me donnaient d’entrapercevoir.

Et la poésie. Ah, la poésie ! Je la découvris à l’âge de 11 ans. Mon beau-frère était un proche ami de Jacques Prévert. Un beau jour, un très beau jour, ce beau-frère et ma sœur (que Jacques aimait également beaucoup) ont eu l’idée de m’emmener chez leur ami poète. D’où leur est venu cette idée ? De nos anges ? Peut-être bien ! Quoiqu’il en fût, je revois, 56 ans après, comme si cela datait de la semaine dernière, ma première rencontre de celui qui fut et reste encore mon mentor.

Ainsi, Jacques (et mon beau-frère) m’initièrent à la poésie (à celle de Jacques bien sûr, mais également à celle de Rilke, de Pavese, de Whitman, …). Et à la peinture et à la sculpture qu’ils aimaient beaucoup.

La poésie permet d’exprimer l’indicible !!!, l’indescriptible, le sensible, le subtil. Elle peut nous relier au Ciel, et à la Terre, et à leurs invisibles Habitants. C’est-à-dire à la vie. Oui, à la Vie. A la vraie vie.

C’est pour cela que j’aime tant la poésie, qu’elle fait partie depuis si longtemps de ma vie. Et qu’elle me permit de patienter 40 ans avant des retrouvailles avec la spiritualité, une spiritualité occidentale vivante, vraie, éclairante, car éclairée.

Je parle de l’Enseignement de Pierre Lassalle dont les nombreux ouvrages sont parus aux éditions Terre de Lumière. C’est ainsi que :

Je dé-couvris que l’on pouvait se transformer, transformer sa vie, et ainsi, sortir de l’illusion de la fatalité ;

Je me dé-couvris ;

Je dé-couvris à 60 ans passés des passions totalement inattendues : les chevaux (apprendre à danser avec eux), le violoncelle (et tout l’univers de la musique) ;

Je dé-couvris des capacités dont j’étais porteur, mais si endormies, pour l’écriture et la scène ;

Je dé-couvris que je voulais participer à créer un monde différent, une autre société… humaine dont les mots-clés seront entre autres : respect, créativité, collaboration ;

Je dé-couvris que le Ciel et la Terre étaient peuplés d’être bienveillants (non incarnés, c’est-à-dire sans corps physiques) auxquels, grâce à la méditation, je pouvais me relier. Et ainsi, apprendre à créer un lien entre le Ciel et la Terre, le féminin et le masculin, le visible et l’invisible, le matériel et le spirituel.

D’où PariSoleil

Avant de préciser ce qu’est PariSoleil, revenons en l’an 2000 de notre ère.

A l’époque, j’étais architecte d’intérieur. Depuis une dizaine d’année, je cheminais spirituellement lorsqu’une idée me traversa, et que je partageais avec mon entourage amical : créer un lieu vivant dans Paris qui soit source d’échanges, de rencontres, de collaboration, de co-créativité. Notre but : amener de la vie et de l’espérance dans une société en cruelle perte de sens.

C’est ainsi qu’est né, en août 2001, le Jardin des Fées, « la chenille », jusqu’en 2005 où Il devint le Jardin du Graal, « la chrysalide ». Et, c’est en 2018 que « le papillon » prit son envol sous le nom de PariSoleil.

L’une des caractéristiques fondatrices de ce projet est la co-créativité, présente de son origine à aujourd’hui. L’unicité, l’originalité, la richesse de ce lieu sont les fruits de cette co-créativité. Tant d’êtres y ont contribués. Tant de liens précieux s’y sont noués, dénoués pour certains, renoués pour d’autres.

Nous étions des Créatifs Culturels, qui, comme tant d’autres, l’ignoraient. Des créatifs culturels ? Cela vous dit quelque chose ? Non ! Sachez que ce n’est pas un mouvement, ce n’est pas une quelconque organisation.

Ce sont des individualités porteuses de valeurs humanistes, voire spirituelles, et qui sont engagés (un peu, beaucoup, passionnément) à œuvrer pour l’émergence d’un nouveau monde où l’être humain occupe le centre.

Et j’ajouterai, pour ma part, un être humain, relié à son cœur (à sa part spirituelle), donc en état de se relier aux Autres, au Ciel et à la Terre.

Cela étant posé, que propose PariSoleil : être un lieu dédié aux Créatifs Culturels, dans leur diversité, avec :

  • Un salon de thé… alternatif propice aux échanges, avec notamment une table d’hôtes d’une dizaine de places. Un salon de thé tout bio, en développement durable, avec une petite carte bien « gouteuse ».
  • Un programme culturel… créatif se déroulant soit dans la grande salle (« Turquoise »), ou, pour certaines, dans le salon de thé ; soit, pour d’autres, hors les murs (sorties nature, visites guidées, …).

Ces activités sont variées et animées par des personnes réellement compétentes dans leur(s) domaine(s).

En voici quelques-unes :

  • Des ateliers… d’Astrologie, de découverte de la Méditation (occidentale), « Art et Bien-Être », de Communication Non Violente, de Créativité, …Des conférences,
  • Des soirées artistiques (concert, spectacles poétiques, …)
  • Des Portes Ouvertes, pa r exemple sur l’Economie Solidaire, les Tarots, …
  • Des projections-débats,
  • Des rencontres poétiques,

Et bien d’autres…

Qu’ont-elles en commun, au-delà de leur professionnalisme : ouvrir le cœur, nourrir la pensée, générer de l’espérance, apprendre ; découvrir par nous-mêmes des pistes pour répondre à nos questionnements, pour trouver des solutions à nos défis individuels et collectifs, pour nous élever.

Oui, contribuer à nous élever au-dessus de nos conditionnements, de nos croyances, de nos limites, à commencer de bâtir ensemble une société nouvelle à laquelle nous sommes si nombreux à aspirer.

  • Un Espace Librairie… engagée qui va bien sûr dans ce sens (dans le sens du bon sens !?). Ses rubriques sont explicites de son engagement : Spiritualité, Développement personnel, Tarots (un grand choix, tous en démonstration), Romans héroïques, Thèmes sociétaux (santé, économie, développement durable, …), Art (poésie, théâtre, peinture…), Jeunesse, Enfants, …

Une sélection rigoureuse et passionnée… unique !

La salle Turquoise :

Elle est belle et spacieuse (50 m2 et 3,80 m sous plafond), claire et calme (toute vitrée sur cour intérieure). Son acoustique est harmonisante. Elle dispose de deux toilettes et d’un vestiaire. Elle peut accueillir jusqu’à 75 personnes en « théâtre » et 40 personnes « sur table » pour vos :

  • Formations professionnelles
  • Réunion
  • Stages
  • Séminaires
  • Conférences
  • Projections
  • Spectacles
  • Concert acoustique, etc.

La salle Indigo :

Toute nouvelle, cette petite salle de consultation et de soins (Table de massage pliante et confortable), toute calme sur cour intérieure, bénéficie de la lumière du jour par un velux.